L’édito : Don Diego de Las Vegas

dios2

Le week-end a été placé sous le signe du jeu, bien entendu il ne sera pas question de canoë-kayak ou de VTT, quand bien même ils seraient les seuls à avoir gagné.

Vainqueur de Domenech en février, Diego Maradona travaille d’arrache-pied pour rattraper son retard. Il tente tout, y compris rater la Coupe du Monde ou perdre contre la Bolivie et le Paraguay de la senora Ramirez. Se passer de Messi ne lui a pas traversé l’esprit, le coup de poker paraît aussi impensable que de ne pas titulariser Franck Ribery dans deux matches décisifs. Dieu fait du bon boulot, mais il est encore un peu tendre.

Robin Haase been

Tendre, l’équipe de France de volley l’a été en finale de l’Euro. C’est dur mais la Pologne était vraiment trop forte et c’était déjà beau d’être en finale après avoir terrassé le grand favori russe en demie. Bernard Laporte, Jean-Claude Skrela, Jo-Wilfried Tsonga, Michel Platini et Gaël Givet en ont tous eu une larme nostalgique à l’œil, allez comprendre.

Tendre, c’est ce que l’équipe de France de basket ne veut plus faire avec sa joue. Ils ont pris une fois une baffe avec la Belgique, tout le monde s’est foutu de leur gueule pendant qu’eux continuaient à se foutre de celle des Belges. Mais ils ont compris et depuis c’est eux qui mettent des planchettes javanaises aux autres. La troisième équipe de France sera peut-être la bonne. La quatrième est évidemment la plus attendue, elle se produira avec ses plus grandes stars vendredi aux Pays-Bas pourtant Bahrami ne sera pas là, mais Paul Haarhuis et Jakko Elthing oui.

Pendant ce temps-là, un seul membre du Top 5 est en finale de l’US Open. Petit indice, il était aussi en finale des six derniers et en a gagné trois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *