L’Edito : Du poil au Pat

vivi

Après le suicide de son spécialiste cricket, Le Vestiaire ne pourra plus jamais en parler. Heureusement, il y a encore du rugby.

Thierry Bisounours est inquiet. Après la réforme de l’UCI et l’arrêt définitif du dopage, il craignait de perdre tous ses repères, mais la réalité est plus dure. Après les deux grosses épreuves du printemps, le vélo propre s’avère plus déstabilisant encore que le précédent. Les courses sont certes confisquées, comme avant, par une poignée de costauds, mais cette fois ce ne sont presque jamais les mêmes, sans doute usés par les efforts produits ou l’inverse. La semaine dernière c’était Cancelara, Boonen, Hammond ou Leukemans. Cette semaine, c’est Cancelara, Boonen, Hammond ou Leukemans. Il y a bien sur quelques nouveaux comme Flecha ou Hushovd,  32 ans à peine, le changement est en marche. Pour un peu, Freire aurait gagné la Primavera devant le jeune Boonen.

Fluctuat nec vergétures

Vieira, lui,  ne s’inquiète pas. Il va pouvoir se reposer quelques semaines supplémentaires et avec un ou deux matches dans les pattes, la Corée ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Pat a d’ailleurs raison de penser qu’il peut facilement redevenir le meilleur milieu du monde, tout est possible dans le football actuel. Celui de Malouda star d’une équipe éliminée par l’Inter, celui de vingt Marseillais éliminés par Benfica, mais leader d’un championnat où le favori, après avoir grillé son onzième joker, va tenter de remporter un de ses huit derniers matches pour conserver son titre. L’histoire ne dit pas si la Ligue les organisera sur cinq jours. Celui du Real Madrid, battu de justesse par deux buts d’écart à la surprise générale par le Barcelone d’Ibra sans Ibra. Le banquier de Pellegrini ne remerciera jamais assez Higuain et ses 24 buts dont deux contre Zurich, comme Leonardo, Ronaldinho si décisif depuis son retour. Et si un jour vous croisez Pelous et Ibanez en train de raconter qu’ils ont gagné la Coupe d’Europe de rugby, ne les croyez pas. Ça n’existe pas.

Pendant ce temps-là, Raymond Domenech ne s’inquiète pas. Les médias se contentent de préparer la soupe qu’il se sert lui même. Il la mangera avec le président, dont c’est le plat préféré, faute de dents valides. Faut-il lui mixer la viande ?

19 réflexions au sujet de « L’Edito : Du poil au Pat »

  1. C’est promis, on ne parlera plus de cricket? Tant mieux.
    Dans le cadre de la semaine de la vanne british (in english: british joke):
    What’s better than a nail on the road? A screw in the ditch…

  2. Armstrong persifle, Cancellara serait encore au sang de veau. Avec Riis, personne n’a jamais le moindre doute de toute façon ; Thierry Bisounours étant l’exception qui confirme la règle, c’est d’ailleurs l’unique raison pour laquelle il commente le Tour, le hockey étant proscrit en France.
    Apparemment, la coupe d’Europe existe toujours, elle permet de marquer des essais venus d’ailleurs (sic). Larteau s’enflamme, Ngwenya également, un peu moins lors de la séquence quotidienne avec Harinordoquy où celui-ci lui explique vainement les règles qui régissent une mêlée ouverte.

    Il faut chercher l’erreur sur la une de FF ? Je propose PSG, OM, Bastia

  3. Moi ça m’a bien fait marrer l’histoire du biscuit! Belle répartie! Maintenant le cricket je sais juste que c’est un sport de roastbeef qui ressemble au baise ball (ok, base ball).
    Sinon, le vestiaire s’est pour une fois un peu laisser emporter sur le destin des girondins de bordeaux. Il est vrai que l’on aurait pas pu imaginer qu’il serait en crise, maintenant, avec le recul on peut se rendre compte que Gourcuff n’est pas si énorme, du moins pas un génie, dans l’effort il est bon, mais dans l’inspiration c’est pas encore ça. Il paraît d’ailleurs qu’en équipe de France pas mal de joueurs ne voudraient plus de lui comme meneur de jeu ( cf http://www.latribune.fr/sport/20100402trib000494977/le-plan-de-domenech-pour-rassurer-les-bleus.html ) .
    Je pense que le trouble causé par l’avenir de chamakh et de laurent blanc ajouté à un banc qui n’est pas au niveau (wendel, jussie, gouffran par exemple) sont les raisons de l’infamie.
    Mais il n’est pas trop tard pour eux de sauver leur saison, mais quid de la saison prochaine? Chamackh à arsenal, blanc ailleurs, gourcuff en partance si blanc se casse, on fait quoi? On s’appuie sur qui?
    Ça c’est leur problème vous me direz.
    Moi j’espere juste que cette fois marseille va le faire, pour que deschamps nous prouve sa valeur et qu’enfin le champion provoque une liesse populaire extraordinaire, qui depasse les frontieres.
    Dernier point et je vous laisse tranquilles (ça fait un moment que je n’ai pas posté, pour votre bonheur je sais). Lyon en passant les quarts de finale de la LDC a tout simplement hypothéqué ses chances de remporter le championnat. Mais peut être remporteront-ils la champion’s league (en tout cas dans fm2010 à chaque partie que je fais ils l’a gagnent… mais ce n’est qu’un jeu..)
    En attendant le prochain domenech show qui s’annonce croustillant (declarations d’anelka et canal football club de dimanche dernier obligent),
    à bon entendeur, salut.

  4. Oui mais le lien qui unit Le Closefield de fer en titre à son blog préféré n’a rien de comparable à la fréquentation compulsive d’un medium aux mains d’un puceau boutonneux mutimilliardaire.

  5. Cher closefield de fer, sachez que j’ai apprécié votre lien. Vous auriez aussi pu citer la fiche de ce joueur sur la si peu chère encyclopédie wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/Eddo_Brandes.
    Quant à notre cher vestiaire, puis-je me permettre une question? Comment vous est venue l’idée de faire un article sur eddo brandes?
    Je ne saurais loué votre qualité à dénicher des sportifs qui n’ont connu la gloire médiatique (ou la gloire au sens large?), au risque de passer pour le boutonneux à lunettes du premier rang, levant le doigt pour répondre à chaque question et acquiesçant d’un signe de la tête de bas en haut chaque affirmation du professeur pour signifier qu’il a bien étudié sa leçon.

  6. Hors propos sportif, et en tant que boutonneux à lunettes du premier rang, ces hochements sont là pour signifier « ok, c’est bon ta gueule j’ai compris ». Evidemment la bienséance ou le lèche couille ne peut accepter ce genre de terme

  7. Cher closefield de fer, sachez que j’ai apprécié votre lien. Vous auriez aussi pu citer la fiche de ce joueur sur la si peu chère encyclopédie wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/Eddo_Brandes.
    Quant à notre cher vestiaire, puis-je me permettre une question? Comment vous est venue l’idée de faire un article sur eddo brandes?
    Je ne saurais loué votre qualité à dénicher des sportifs qui n’ont connu la gloire médiatique (ou la gloire au sens large?), au risque de passer pour le boutonneux à lunettes du premier rang, levant le doigt pour répondre à chaque question et acquiesçant d’un signe de la tête de bas en haut chaque affirmation du professeur pour signifier qu’il a bien étudié sa leçon.

  8. Hors propos sportif, et en tant que boutonneux à lunettes du premier rang, ces hochements sont là pour signifier « ok, c’est bon ta gueule j’ai compris ». Evidemment la bienséance ou le lèche couille ne peut accepter ce genre de terme

  9. Hors propos sportif, et en tant que boutonneux à lunettes du premier rang, ces hochements sont là pour signifier « ok, c’est bon ta gueule j’ai compris ». Evidemment la bienséance ou le lèche couille ne peut accepter ce genre de terme

  10. Cher closefield de fer, sachez que j’ai apprécié votre lien. Vous auriez aussi pu citer la fiche de ce joueur sur la si peu chère encyclopédie wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/Eddo_Brandes.
    Quant à notre cher vestiaire, puis-je me permettre une question? Comment vous est venue l’idée de faire un article sur eddo brandes?
    Je ne saurais loué votre qualité à dénicher des sportifs qui n’ont connu la gloire médiatique (ou la gloire au sens large?), au risque de passer pour le boutonneux à lunettes du premier rang, levant le doigt pour répondre à chaque question et acquiesçant d’un signe de la tête de bas en haut chaque affirmation du professeur pour signifier qu’il a bien étudié sa leçon.

  11. Hors propos sportif, et en tant que boutonneux à lunettes du premier rang, ces hochements sont là pour signifier « ok, c’est bon ta gueule j’ai compris ». Evidemment la bienséance ou le lèche couille ne peut accepter ce genre de terme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *