L’Edito : Le changement c’est maintenant

Sauf en Hollande apparemment, l’Ajax est leader du championnat comme depuis les années Giscard, à première vue rien n’a changé.


Les minimas de Ladji Doucouré étant la plus grosse information du week-end, sans doute parce que notre spécialiste édito avait d’abondantes plages de temps libre ce week-end, l’actualité n’est passée au peigne fin qu’avec un jour de retard. Et là surprise. Puyol, Pepe et Ramos ont été mauvais même si l’excellente presse espagnole est persuadée du contraire mais surtout le Real et Ronaldo ont enfin daigné battre le Barça au Camp Nou comme le Vestiaire le leur promettait depuis 6 mois. Ca non plus ça n’a pas changé. Pourtant Benzema n’a même pas fêté ça avec le maillot sans sueur de son Brestois de concurrent argentin. Dix secondes de jeu, c’est un peu court pour mettre un tampon, heureusement la mésaventure n’est pas arrivée à notre spécialiste.

Le roi des Voeckler

Djokovic non plus n’avait pas le cœur à suer, tous les Nadal ne pouvaient pas abandonner leur Camp Nou le même week-end. Du coup il a abrégé les échanges comme il savait le faire auparavant, juste pour se souvenir de ce que ça faisait d’être un simple joueur Serbe. La suite dépend de lui. On va finir par se dire qu’elle dépend aussi de Voeckler s’il continue à rafler les 4e places des classiques belges. Gilbert, lui, ne gagne plus et choisit de mauvaises Kazakhs. Deux Astana dans les trois : à ce taux de performance, ils ne reverront plus Ricco courir de leur vivant. Sinon Pastore et Gourcuff ont été à leur avantage. Il faut bien justifier 75% d’imposition à un moment.

Pendant ce temps-là, un Grosjean fait la une des magazines spécialisés. Ca y est, Forget a un remplaçant ? Ca va, c’est juste une petite Pic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *