L’Edito: Ma femme s’appelle Maurice

Le Vestiaire ne pouvait pas passer à côté : la France est passée derrière le Portugal. Le plus surprenant c’est qu’on pensait qu’elle n’aimait pas la sodomie.


Apparemment le requin Blanc non plus même si l’excellent Arnaud Ramsay a toujours deux ou trois sous-entendus graveleux à offrir à ses lecteurs pour faire mousser un peu son excellent bouquin de merde. D’ailleurs Pascal Boniface a aimé. Pourquoi n’écrirait-il pas maintenant que David Douillet est peut-être moins sympa qu’il en a l’air ? A quand des révélations sur le vrai poids de Pierre Menes ou la sexualité des fils d’entraîneur ou des journalistes lorientais. La face cachée des frères Ayew pourrait raconter que désormais ils ont du mal à faire de l’ombre à Messi, Pastore pas encore. Mais finalement tout le monde confirme au moins une chose : les avis du Vestiaire. Dire que Trinh Duc est le plus mauvais 10 depuis Merceron ou Gelez serait une prise de risque tout aussi importante, alors on va se contenter de féliciter le pathétique Mormeck pour son futur neuvième come-back. Et même si Gilles Simon n’a rien d’un choix hasardeux du capitaine, on ne republiera pas à nouveau notre saga à friquer. Voilà ça fait un papier et du bien, surtout par temps de diarrhée médiatique.

Pendant ce temps-là le gentil Patrick Bruel n’aimerait pas filer les trois-quarts de ses revenus pour aider Bruno Bellone ou Carole Merle. Nous non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *